ENTRETIEN EXCLUSIF avec Bluegun « Sur-vivre tel un chevalier »

Bluegun est un influenceur d’Instagram. Sa devise est “Devenir plus difficile à tuer”. Voici l’url de son compte : 

https://www.instagram.com/bluegun_tuckleberry/

Il a également créé un autre compte qui traite des actes héroïques lors des dernières tragédies de notre Pays : « Pour la France éternelle » dont voici également l’url : https://www.instagram.com/pourlafranceeternelle/

OJL : Bonjour Bluegun.

Bluegun : Bonjour. 

OJL : Bravo pour vos deux comptes Instagram. 

Quel a été le point de départ de la création de votre premier compte ? Et du second ?

Bluegun : Depuis mon plus jeune âge, je m’intéresse au monde du survivalisme.

Cet univers m’a fait découvrir une multitude de personnalités du milieu. Et m’a fait acquérir bon nombres de compétences.

Dans un premier temps, je me suis engagé chez les Pompiers volontaires à 18 ans.

Une fois mes études terminées, je suis rentré dans la Police Nationale.

J’ai donc voulu faire partager mes connaissances techniques et honorer les personnes qui m’ont impressionnées de par leur courage voir leur sacrifice.

OJL : Très bien. On va parler un peu de l’actualité. En tant que Policier en activité, avez-vous un maigre espoir d’amélioration de vos conditions de travail, au vu des Présidentielles qui arrivent ?

Bluegun : J’ai toujours un espoir d’amélioration mais mon travail ne me permet pas de m’exprimer sur les politiques en place. J’ai l’obligation de rester neutre.

OJL : Concernant le survivalisme, que répondez-vous aux personnes qui estiment que  on est un peu trop dans un univers de “Robinson Crusoé” ?

Bluegun : D’abord je les invite à se renseigner plus  précisément sur ce qu’est le survivalisme. Sachant que l’État Français lui-même pratique le survivalisme.

Le survivalisme repose sur plusieurs bases : l’autonomie et la résilience.

L’objectif est d’accumuler du matériel et des compétences. Pour pallier à un effondrement temporaire de la normalité.

J’aimerai dire que je me trompe et que c’est inutile. Mais les récents événements nous ont montrés ce qu’il peut se produire lors d’une simple rupture de stock de papier hygiénique.

Le principe du survivalisme n’est pas de pouvoir espérer survivre lors d’une guerre nucléaire. Mais de palier aux problèmes du quotidien (plus ou moins graves).

Quelques exemples : le fait d’avoir une assurance-vie, est un principe du survivalisme. Le fait d’avoir de l’argent de côté, également. Ainsi que vérifier que la roue de secours de sa voiture soit gonflée.

En fait, le survivalisme, c’est conscientiser les événements plus ou moins grave qui peuvent être amené à se réaliser.

Le survivalisme en France, est victime de sa terminologie. Aux États-Unis le mouvement se nomme « Preppers » (ce qui signifie, ceux qui se préparent).

OJL : Merci pour vos précisions. En effet, le mot « Preppers » semble plus précis. Pour rester dans les critiques gratuites qui sont faites envers le survivalisme, comme je l’indiquais, y’a-t-il un risque d’isolement ?

Bluegun : Le principe du survivalisme va à l’encontre de l’isolement ! On part du principe que un être humain seul, ne peut pas survivre sans sa communauté. Le survivalisme se base sur l’échange de compétences et le réseau. Ainsi on va devoir apprendre à connaître des personnes possédant des compétences que l’on ne possède pas.

OJL : Le lieu de vie du survivaliste est-il essentiel ? Car comme dirait Sun Tzu « Connais ton terrain ».

Bluegun : Un bon survivaliste a choisi son lieu de vie, par rapport à son réseau et par rapport à sa « base autonome durable ».

OJL : Considérez-vous que on peut être survivaliste et citadin ?

Bluegun : Les gens dans la campagne, sont pratiquement tous, des survivalistes, sans en avoir conscience.

Et justement, les personnes qui se passionnent pour le survivalisme, sont la plupart du temps, des citadins, qui ont pris conscience de leurs lacunes. Et qui tendent à un retour vers « la terre ».

Donc la réponse est oui.

OJL : Que répondez-vous aux esprits médiocres qui vous traitent de « paranoïaques » ?

Bluegun : Par nature, je n’ai aucun problème avec la critique. Je préfère une critique frontale en règle général d’ailleurs.

Disons que chaque animal, par nature, se prépare. Chaque être vivant à conscience des problèmes et des menaces.

Plutôt que de parler de paranoïa, qui insinue que nous sommes des psychopathes, il est plus juste de dire que nous sommes des personnes qui préférons anticiper.

J’insiste sur le comportement qui me semble le plus proche de notre emblème : la fourmi. Alors que, on le voit tous les jours, les comportements de cigales, sont autodestructeurs.

Le principe même de la banque et de l’assurance est bien d’anticiper. Personne ne parle de paranoïa, quand il place ses économies à la banque ou qu’il prend une assurance-vie pour ses enfants.

Je pense que on nous prend (volontairement) pour Rambo (celui du premier opus). C’est-à-dire qu’on nous caricature comme des malades, fous des armes, et qui aimons se rouler dans la gadoue. Alors que dans les faits, nous sommes plutôt, des bons pères de famille, qui voulons assurer un avenir à nos enfants.

OJL : Au vu de la misère, cachée mais colossale, en France, ne croyez-vous pas que des millions de Français soient en fait déjà des survivalistes ? Par exemple, la femme seule, avec deux enfants à charge.

Bluegun : Je pense que l’être humain, mis en situation de danger en général, à tendance à se pencher sur le sujet du survivalisme. Tandis que les personnes dans une situation confortable, ne verront pas l’intérêt.

C’est normal, je ne les plains pas, c’est simplement qu’ils n’ont pas vécu des choses difficiles que d’autres ont vécu.

L’être humain est un animal domestiqué. Tant que vous avez l’eau, l’électricité, internet, à manger et que vous vivez dans un environnement sain, la plupart des personnes dans cette situation ne se poseront pas de question et continueront leur vie « normalement ».

Imaginez, par contre, que un tigre en cage, du jour au lendemain, n’ait plus à manger, ait les pieds dans l’eau, que ses toilettes soit non-fonctionnelles et qu’en plus on lui inflige de la musique qu’il n’aime pas… Là le tigre il montre son instinct primaire.

Le principe même du survivaliste, c’est d’éviter de se retrouver prit au piège.

OJL : Maintenant, abordons votre second compte Instagram qui a pour nom « Pour la France éternelle ».

Permettez-moi de vous exprimer toute mon admiration pour cette initiative. Voyez-vous un lien entre votre action (admirable) et le travail du site internet : https://thereligionofpeace.com/ qui est le seul site à recenser les crimes des terroristes ?

Bluegun : Je veux avant tout glorifier les héros avant de parler de l’ennemi. Pour moi l’ennemi à plusieurs formes. Ce n’est pas une seule entité, malgré une forte redondance d’un certain type d’attentats. Je voulais surtout mettre en avant le courage des personnes, c’est surtout l’acte que je voulais mettre en avant. C’est l’héroïsme qui m’importe le plus. Je veux éviter de rentrer dans les polémiques stériles. Chacun à son opinion depuis le temps…

OJL : Encore une fois, votre initiative est tout à fait louable. L’exemple est primordial dans le domaine militaire comme dans le domaine civil. Outre ce second compte Instagram, quels sont vos projets pour mettre plus en avant ces héros ? Ne pensez-vous pas que des médailles devraient être davantage attribuées aux héros du quotidien ?

Bluegun : Pour ma part je n’ai pas d’autres projets outre que ce second petit compte Instagram. Je voulais faire un travail de fond sur l’histoire de ces personnes. Je ne voulais pas me borner à une analyse superficielle. Je pense que il est important d’avoir des exemples dans la vie. Et que il y a, aujourd’hui, des héros, malgré ce que le pessimisme ambiant tend à nous faire croire. La chevalerie n’est pas morte !

OJL : Ma dernière question, vu que vous parlez de chevalerie. Qu’avez-vous envie de dire à toutes les personnes qui (comme vous) ont les principes de la chevalerie cadenacés au coeur ? Des personnes qui croient dans certaines valeurs et dans certaines traditions ?

Bluegun : Devenez ce que vous êtes. Donnez-vous les moyens de transmettre un patrimoine millénaire. Conservez-vos traditions. Transmettez-les. Nous sommes des chevaliers…

…Et devenez plus difficile à tuer 😉

OJL : Merci pour cet entretien. Que Marie vous protège.

Bluegun : Merci à vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :