[LIVRE] « Le livre des runes – art divinatoire occidental » par Zoltàn Szabó » de 1985

Plus d’informations sur Zoltàn Szabó: ici.

Pour acheter ce livre : ici.

Zoltàn Szabó était un Hongrois d’origines Mongol. Son regard sur les runes est donc assez original. Il est mort à Vannes (Bretagne) en 1984 avant la parution de ce livre en 1985.

Points négatifs :

_Le livre était normalement livré avec des runes. Nous n’avons pas eu cette chance.

_Zoltàn Szabó ne connaissait pas profondément la culture Keltique (Celtique). Ce qui est compréhensible. Mais cela explique certains malentendus. Voir des éléments faux comme à la page 104.

_Notre rédaction s’oppose à certains propos :
*Ceux de la page 80 qui concerneraient la vision de l’auteur sur la fidélité.
*Ceux de la page 226 qui concerneraient la vision de l’auteur sur des principes ethniques.
Cependant, nous n’avons pas voulu « jeter le bébé avec l’eau du bain » et avons quand même décidé de vous présenter ce livre qui ne manque pas d’intérêts.

_Quand Zoltàn Szabó déclare « L’âme Allemande n’est pas assez préparée à la synthèse de la sagesse et de la force »… c’est son opinion.   

_Une références est inutile. 

Points positifs :

Voici une compilation de passages du livre :

_« Le mot rune signifie secret ». L’auteur estime qu’il s’agit d’un mot masculin. Aujourd’hui on estime qu’il s’agit d’un mot féminin. On utilisera le féminin dans ce texte, même si l’auteur explique que il y a des runes masculines et féminines.

_Zoltàn Szabó parle de l’Atlantide très tôt dans l’ouvrage.

_On appréciera le fait que les déesses et les dieux sont présentés comme à la fois  des guerriers et des magiciens (ce que l’on pourrait appeler des paladins ?).

_Les runes peuvent être utiles pour de l’exorcisme. Et pour conjurer une malédiction. On peut notamment les graver sur des objets.

_Rappel des pouvoirs curatifs et purifiants de l’ail « qui signifie vie »

_Zoltàn Szabó explique qu’il n’y a aucun antagonisme, dans la spiritualité Nordique, entre destin et liberté. Selon cette spiritualité, les deux concepts forment une même unité.

_La rune P (WUNJO) n’est pas présente dans les runes Nordiques initiales. Mais elle l’est dans les runes germaniques communes. Cette rune est liée à la virilité. Par contre, initialement, il y a la rune DORN (le symbole ressemble à celui du symbole « play ») qui représente, notamment, la force.

_Pour la rune ODAL l’auteur préfère le mot ODIL. Sachant que cette rune serait liée au Graal et au féminin sacré, cela se plaide pour que il y ait un lien avec le prénom Odile (personnage principal du film humoristique « La cité de la peur » du reste).

_« Seul l’art peut remédier aux insuffisances de la science ».

_On retrouve le principe, datant de la préhistoire, de tout séparer entre le féminin et le masculin.

_« L’ail est une des plus anciennes plantes cultuelles germanique, de même que le gui ou encore l’if […] Quelques chercheurs prétendent même que à l’origine l’if et non le chêne, était l’arbre universel » l’auteur parlera du frêne Yggdrasil ensuite. 

_On retrouve le principe du dieu de la virilité. Pas aussi explicite que Priape mais un peu puisque le « Dieu phallique […] mission éternelle est la procréation et la reproduction permanente de la vie ». Le dieu Freyr, un des dieux de la virilité, est nommé « le roi des cerfs ». À un moment, l’auteur nomme sa compagne « la déesse du bouleau » (mais beaucoup d’autres interprétations suivront).

_« Il n’est pas encore devenu Odinn (il lui faut encore apprendre avant de s’emparer du pouvoir) ».

_Les VANES et les ASES forment les deux tribus principales des dieux Nordiques. Les VANES semblent plus proches des principes des divinités Keltiques. La guerre puis la paix entre VANES et ASES semble être une allégorie des guerres entre Keltes et Nordiques.

_Les deux runes AR et KAN donnent le mot AR-KAN ou Arcane qui signifie « secret » aussi.

_« Odinn, le dieu des runes, est aussi celui du langage » ce qui nous fait penser au dieu Ogma chez les Keltes (inventeur des oghams).

_Rappel que la pomme est un aliment sacré « [les] pommes d’Idun, confèrent aux dieux une éternelle jeunesse ».     

_Le fait que les runes soient parfois « jetées ». Et ce en direction de l’est.

_« De la polarité glace-feu est née la vie sur la terre ». Le concept glace-feu a donné son nom à une première série de livres de George R.R. Martin « A song of ice and fire », ce qui donna ensuite « Game of thrones ». On remarque que le principe de l’eau est remplacé par celui de la glace. C’est-à-dire qu’en plus d’une opposition de matière eau-feu nous avons une opposition de température. La spiritualité Nordique a intégré la notion de « glace ». C’est un avantage considérable qui a des répercussions dans sa culture et dans les caractères qui en découlent. Il est d’ailleurs étonnant que ils parlent de feu, alors que le « magma » aurait été plus adéquat dans son opposition avec la glace. Surtout qu’ils connaissaient les volcans.

_ « Les VANES […] sont avant tout les dieux de l’eau ».

_ « Au-dessus est Asgard, dans l’air, où l’on trouve des nuages et de la foudre. Au milieu est Midgard, la planète Terre, où l’on trouve l’eau et le feu. En dessous est Utgard, dans la terre, où l’on trouve les sources et les volcans ».

_ « Les femmes sont plus « anciennes » que les hommes, la Grande Mère plus âgée que le Père du ciel ».

_ « Freyr (la rune FA) est secret, parce qu’il demeure dans le fond de la terre ».

_ « La gauche correspond à la moitié gauche (le féminin) du corps, la droite à la moitié droite (le masculin) ».

_Zoltàn Szabó propose une organisation du corps en 5 points sur un axe vertical : tête, cou, cœur, nombril et sexe.

_« Nous connaissons les empires naturels que forment les pierres, les plantes les animaux et les hommes ».

_L’auteur indique que les runes apparaissent dans la vie de chaque individu. Et que il faut savoir les reconnaître et communiquer avec.  Zoltàn Szabó explique que chaque rune est un individu en soi. 

_L’auteur rappelle la possibilité que l’univers soit « une toile d’araignée » traversée par une « électricité cosmique ».

_Voici une des méthodes conseillée par Zoltàn Szabó pour effectuer un tirage runique : « Vous pouvez placer les pierres dans une poche. Au moment de l’interrogation, mettez la main dans cette poche et cherchez un(e) rune jusqu’à ce que vos doigts aient trouvé le/la « bon(ne) ».

_L’auteur cite un passage de Tacite dans son ouvrage « La Germanie » :
« […] on réclame encore les assurances des auspices, car on sait, même là-bas, interroger les cris et les vols des oiseaux.
Une particularité de ce peuple est de tirer parti des présages et avertissements que donnent aussi les chevaux […] (ils) observent leurs hennissements et leurs ébrouements […] (et) tiennent ces animaux pour leurs confidents (des dieux) ». L’importance sacrée du cheval est aussi rappelée dans la série « Hannibal ».

L’auteur traite ensuite des 18 runes Nordiques : 

1_Concernant FA

_Considéré comme la rune du « père ». Ce qui aurait donné « father » voir « fallus » voir « bête » en Allemand. Les « nobles cerfs » étant pour eux les meilleurs des pères possibles.

_Zoltàn Szabó assimile Freyr à Cernunnos (aussi nommé « Herne le chasseur »).

_« Freyja possédait quant à elle un attelage de chats ».

_« Les déesses germaniques (14 asynes) sont difficiles à distinguer les unes des autres. Les deux figures éminentes en sont Frigg et Freyja […] Ils évoquent deux aspects de la femme. Frigg est la déesse-mère qui réunit en elle tous les aspects de la féminité, chez Freyja, l’amante (elle n’est pas maritalement liée), le côté sensuel et libéré apparaît plus accentué. Le lecteur au fait de l’astrologie fera une comparaison utile avec les deux planètes féminines : la Lune et Vénus ».

_« Freyr est Fro le « maître » et Freyja « la souveraine ».   

2_Concernant UR

_Considérée notamment comme étant « la source primordiale » et/ou « le puit primordial […] source originelle de la connaissance ».

_À proximité de cette source, « trois femmes sont assises qui (lui) jettent des baguettes […] elles se prénomment Urd, Verdandi et Skuld – les trois nornes » qui représentent le passé, le présent et l’avenir. « Les nornes sont des sages-femmes, on les appelle encore Disas. Toutes les femmes […] sont des servantes de la Grande Mère ».

_« Odinn s’entretient avec la tête de Mimir » comme dans la série Conan l’aventurier où le sorcier discute avec une tête de mort qui sort d’un chaudron.

_L’auteur parle du « doute » qui est souvent un problème vis-à-vis de la foi.

_ « Au royaume des aveugles (…) le borgne est roi » l’auteur utilise ce proverbe pour parler de Odin qui a donné son œil afin d’accéder à la connaissance. Mais l’auteur indique « C’est en réalité son « troisième œil » qu’Odinn a mis en gage, il était licorne ».

_L’ouvrage présente ensuite une gravure d’un cerf et d’une licorne. Le cerf représentant Freyr et la licorne Odin. On retrouve la licorne dans les armoiries de la Grande-Bretagne.

_ « Mimir grâce au troisième œil d’Odinn, se vit attribuer la capacité de synthèse. Le doute ne le torturait plus, ni le désespoir. […] La connaissance exempte de doute mène à la sagesse d’une vie sobre ».

3_Concernant DORN

_« Thorr préside à l’écoulement des heures » est-il lié au dieu Cronos ?

_« Il est préférable de mettre ses forces au service de desseins constructifs ».

_« DORN possède en puissance, à la fois, la force libre du père et le calme éternel de la mère ». Cette idée de « calme éternel » fait penser à des personnages féminins calmes comme Morticia Addams.

L’extermination brutale de la religion des Germains par l’Église apparut bientôt nécessaire ».

Une haie d’épines entoure la princesse endormie. […] Comme pour Sigurd et la Walkyrie, l’histoire s’achève par un mariage ».

_« Pourtant l’épine est un symbole positif chez les Germains : pour consacrer l’épouse, on dépose le marteau contre son sein – l’épine devient rose, la Belle au bois dormant se réveille ». Plus loin est dit :
« Apportez le marteau
Pour consacrer la fiancée
 ». 

4_Concernant AS

_« Le rune AS désigne la possibilité d’une libération ».

_« Voilà que s’éclaire ce qui, auparavant, était obscur et que de nouvelles solutions surgissent du néant comme par miracle ».

_« Guérisseuses mains ».

_« Ne vous arrêtez pas aux remarques vétilleuses de votre intellect ».

_« Cette avancée des Germains en direction de l’ouest et du sud se heurta à la résistance des Celtes (Keltes) (également porteurs de la tradition runique). Après d’interminables combats, les Germains et les Celtes (Keltes) conclurent une paix fraternelle, qui trouve son expression mythologique dans la guerre entre les Ases et les Vanes ». 

Chercher la conscience dans la tête relève de la méprise la plus évidente ».

_« Rudolf Steiner voit en Odinn un archange du langage, du souffle et des runes, en Thorr, un ange (dont le marteau serait le pouls humain) qui éveille et stimule la conscience du moi ». 

5_Concernant RIT

_L’auteur estime qu’il s’agit de la rune du « chevalier » ou du guerrier. Il indique que « le seul principe qu’il vous faut observer est celui d’un comportement irréprochable vis-à-vis de votre propre conscience ».

_L’auteur parle du « chevalier rouge ». Ce qui pourrait correspondre au dieu Keltique Rudiobos. Mais aussi à une des représentations de Dracula dans le film de 1992 de Coppola.

Nous sommes mieux instruit aujourd’hui sur le mode de vie d’un samouraï que sur celui d’un chevalier germanique ; pourtant l’un comme l’autre sont au service de la même idée. Leur mission consiste à assurer à leur pays progéniture, paix et ordre, à dire le droit et à juger. Les vertus nécessaires sont la bravoure, la force, la fidélité et Staete : la constance ».

_« La couleur des tribunaux est le rouge ; nous avons, avec le chevalier rouge, un puissant symbole judiciaire ».

_« L’étoile de Fem, son symbole est un pentagramme qui fait ressortir le cinquième rune […] Sur le bouclier du chevalier rouge apparaît le mot « sentence », le chevalier s’est approprié cette expression ».

_« Le chevalier, à force de volonté, s’achemine vers la victoire […] Il représente un idéal élevé, une idéologie qu’il s’agit de suivre ».

6_Concernant KAN

_Le rune KAN vous dit que face à une situation difficile « vous disposez de la force et de la puissance nécessaires. Vous pouvez ! » (« you can » en Anglais).

_KAN a donné le mot KING (roi).

_ « Mais Kon le jeune
Connut les runes,
Les runes salvatrices
Et les runes de longue vie ;
Et outre il sut
Favoriser les accouchements,
Émousser les tranchants,
Apaiser la mer
 ».

_ « Cela permet de comprendre que la puissance phallique de l’épée s’enracine, non dans la base du corps, mais dans le cœur ».

_« La rune KAN nous rappelle les ramures du cerf, mais il commande simultanément la sublimation de l’énergie sexuelle ».

_« KAN présente un caractère éminemment – mais non exclusivement – sexuel ».

 7_Concernant HAGAL

_Selon l’auteur, on peut estimer que cette rune est le « cristal de glace ».

_Zoltàn Szabó indique que en Russe le mot « Odin » veut dire « Un ».

_« Embla signifie probablement « orme » peut-être aussi « vigne ».

_« Les Vanes sont très proches de la mère, ils préservent avec elle l’unité première ».  

_« Odinn qui portait plus de cinquante noms, avait autant de domaines d’influence ».  

_« Le druide Celtique (Keltique) a pour animal sacré le dragon ».

_« L’absence de caractère féminins dans la personne du Dieu chrétien a trouvé sa compensation dans l’adoration de la Vierge Marie ».  

8_Concernant NOT

_NOT recommande « de chercher conseil auprès de ces morts. Car, en cas de nécessité, la mort est souvent bonne conseillère ».  

_« Cela reste aujourd’hui le cas de beaucoup d’hommes hors du commun qui meurent de faim au cours de leur existence avant d’être (peut-être cent ans plus tard) considérés comme des génies et vénérés ».  

_Selon Zoltàn Szabó l’image du cœur percé d’une flèche représente « L’amour en détresse ». C’est son opinion.

_« Le rune NOT retourné, retrace le baptême de l’eau du chercheur du Graal ; il lui faut prendre le plus grand soin de sa conscience, car le danger qui le guette au royaume des Vanes est la folie ».  

9_Concernant IS

_« Le rune IS symbolise une volonté de fer ».

Il faut graver les runes du feu
Si tu veux sauver en mer […] ».

_« Le christianisme actuel n’a plus rien à voir avec l’apostolat de Jésus-Christ […] Contrairement à l’Église, la croyance populaire reconnait dans le Dieu des chrétiens le Dieu de la fécondité (et dans la Vierge Marie, la déesse de la fécondité) ».

Il en va de même dans la représentation germanique : le nord, la tête, figure le froid et le monde glaciaire tandis que le sud (la partie inférieure du corps) représente le royaume du feu. L’expression « mains froides, cœur chaud » se trouve ainsi justifiée ».

_« La position verticale est sans nul doute masculine tandis que l’horizontalité symbolise la surface terrestre, la Mère-terre et tout ce qui est féminin ».

_« […] La femme était inviolable, sacrée et mystérieuse ».

_« Un autre sens du rune IS est « glace ».

10_Concernant AR

_« Interrogez votre cœur puisque le (la) rune AR est le rune du coeur ».

_AR aurait donné de nombreux mots comme par exemple : harpe, aryen, jarl, earl et aristocrate.

_« La culture féminine subit le joug de l’oppression, ses traces furent détruites. Dans le nord de l’Europe, l’évolution se fit beaucoup plus pacifiquement. Les Aryens impétueux se heurtèrent aux magiciennes puissantes de la Mère dont une, Gullveig, est évoquée dans l’Edda ».

_« En cas de nécessité, le noble devait tout donner et se trouver prêt à sacrifier biens, corps et vie ».

11_Concernant SIG

_Zoltàn Szabó, dès 1985, a eu le courage de réhabiliter la rune SIG aux yeux de l’opinion.

SOL est le Soleil personnifié, une femme, tandis que MANI la Lune, est un homme ». Il est rare d’entendre parler du Soleil comme d’une entité féminine. De même pour la Lune.
On peut aussi noter que dans le film « Le pacte des loups » de 2001, Mark Dacascos joue un personnage nommé Mani.

_« SIG et SAL réunis (Sieg et Heil) sont une ancienne forme de salut germanique. (Ce qui aurait donné) Sal, Salve, Salem ».

_« L’animal sacré des druides est le dragon ». L’auteur considère que la rune SIG représente le serpent et/ou le dragon.

_« La véritable victoire se remporte sur soi-même et sur les représentations trop ambitieuses de son Moi. Pour parvenir à la félicité, il convient de connaître ses propres zones d’ombre ».

_« Odinn est aussi le dieu des corbeaux.  Deux corbeaux doués de la parole, Hugin (la pensée) et Munin (la mémoire) sont perchés sur son épaule et chuchotent à son oreille ».

12_Concernant TYR

_Concernant le/la rune TYR, Zoltàn Szabó  indique « Vous pouvez le ressentir […] dans une cathédrale gothique ».

_« Tyr, le dieu lui-même, va se transformer en lance ». 

_« La religion germanique ignore Tyr, et nous ne savons presque rien de lui. Son destin est similaire à celui du dieu Grec Chronos (Saturne), qui, après la prise du pouvoir par Zeus (Jupiter), fut banni. Tyr (comme Saturne) fait figure de dieu occulte, ésotérique, dont il faut décrypter l’existence. Les runes ne peuvent que nous y aider ».

_« Tyr est d’abord l’if […] Sleipnir, le cheval à huit pattes d’Odinn, semble symboliser les huit directions de la rose des vents ».

_« On voit sur la lame le rune SIG et TYR (croix en T) ». La croix en T faisant penser au symbole du marteau.

_« Le nom même de Germain signifie « homme à la lance ».

_« Le Graal a quatre insignes : la pierre, l’épée, la lance et le vase ». Cela fait penser aux 4 symboles des cartes : carreau, pique, trèfle et cœur. Ou denier, épée, bâton et calice. Denier pouvant être aussi représenté par le pentacle.

_« Le jeu d’échecs, par exemple, comporte un système parfait de philosophie occulte ».

_« Nous trouvons ce rune dans toute maison (convenable) […] le pivot médian de la maison ou de la tente servait également d’autel ».

Peut-être est-ce l’œuvre de ces Goths aryens aux croyances païennes ? ».

_« La grande porte s’offre à la vue, il faut l’ouvrir avec le marteau de Thorr ».

13_Concernant BAR

_« L’enfant reçoit un amour maternel infini et unique, dont il ne profite plus à l’âge adulte ».

_« Une naissance demande du temps […] Acceptez les difficultés et les humeurs de la grossesse, attendez, espérez, Le temps de la grossesse est irremplaçable […] Quand l’heure de la naissance a sonné, n’ayez aucune angoisse. Faites confiance à la Mère et laissez les choses se faire d’elles-mêmes ».

Il faut connaître les runes de la délivrance
Si tu veux aider femme en travail
Et la délivrer de l’être vivant qu’elle porte ;
Sur les paumes il les faut graver,
Les jointures serrer,
Et demander l’assistance des Dieux
».

_« On oublie trop volontiers qu’une civilisation avancée se trouve toujours sur le déclin ».

_« Dagda possédait un chaudron magique qui ne se vidait jamais […] son chaudron au contenu inépuisable est lui-même la Terre Mère fécondée ».

_« BAR est la fontaine d’où jaillit l’eau de vie et où se déroule le baptême païen (le baptême chrétien tout autant), une pratique rituelle propre au rune BAR, en vue d’assurer la protection du nouveau-né par l’attribution d’un nom – l’anonyme est en danger. C’est la raison pour laquelle on devrait se préoccuper, avant la naissance de l’enfant, du nom qu’on lui donnera ». On peut même dire que c’est une démarche à faire avant même la conception.

_Zoltàn Szabó rappelle les dégâts de l’alimentation au biberon sur les nouveau-nés.

14_Concernant LAF

_« Un sens important du mot LAF est « eau ».

_« Il nous faut donc à présent renverser le rune LAF et lire son nom à l’envers. Nous obtenons FAL, le phallus anonyme. Partout dans le monde, nous trouvons de ces pierres FAL ; en Europe, les menhirs en sont des exemples ».

_« Un sens ancien de LAF est « ail » […] « d’après l’Edda, l’ail a des propriétés curatives et purificatrices : « il faut sur la coupe faire le signe, évitant ainsi qu’elle te nuise, jeter de l’ail dans le liquide ».
Concernant le gui « les anthroposophes l’utilisent en homéopathie contre le cancer ».

15_Concernant MAN

_« Essayez de rester objectif et d’éviter les obstacles d’ordre émotionnel ».

_« Le principe féminin exista en premier » […] « La menstruation est un secret de la mère MA, dont l’homme est exclu » […] « le principe féminin finit toujours par l’emporter ».

_Zoltàn Szabó rappelle que le Christ sur la croix figure, avec son corps, la rune MAN.

_L’auteur indique que les femmes et les hommes virent « dans les Ases, des protecteurs de taille qui s’intéressaient à leur existence ».

_« L’homme, enfant de la Terre Mère, peut devenir Père du ciel, s’il suit les voies de l’esprit. Ceux qui ne veulent ni ne peuvent s’engager dans cette voie seront relégués, tels les géants, ou les dinosaures, aux confins de l’existence où ils se consumeront ».

16_Concernant YR

_« Toujours est-il que la matière se décompose lorsque l’esprit la quitte et que ce dernier continue peut-être d’exister sans elle ».

_YR aurait donné « les mots : erreur, erroné, terrestre et terre ».

_« Le labyrinthe est exactement l’image qui convient à la rune YR. Il symbolise la vie souterraine et ses inextricables dédales et détours » […] « Écarté du centre lumineux, l’homme se retrouve dans le labyrinthe de l’existence, inexorablement relégué au royaume inférieur, au cœur de la matière ».

_« Seule la conscience de sa faillibilité permet une attitude responsable ».

_Zoltàn Szabó mentionne les liens entre Gandalf (du « Seigneur des anneaux » ) et de Odin. Il parle également de notre enfant intérieur.

17_Concernant EH

_« Vous ne pourrez éviter de réfléchir au sens du mariage (peu importe qu’il s’agisse d’un mariage légal ou d’une union libre) » […] « Seule une compréhension véritable des lois du mariage rend en général apte à celui-ci ».

_« Concrètement il vous faut admettre que la matière inanimée est en fait mue par les lois de l’esprit » […] « Vos facultés intellectuelles ne sont pas suffisantes ».

_« L’institution du mariage est l’un des aspects concrets du rune EH, qui représente ce que devrait être l’union légale (I-EH-gale) de l’homme et de la femme : un lien sacré et indissoluble ».

 18_Concernant ODIL

_Zoltàn Szabó indique que ODIL ou ODAL représente le Graal.

_« Le Graal est donc condamné à errer et à attendre qu’en un point quelconque de la terre se croisent l’expérience et l’enthousiasme » […] « Le cheminement du Graal s’effectue d’ouest en est ».

_« Le Graal ressemble à une pierre à mille facettes ».

_« Le sens du rune ODIL, dans l’alphabet germanique commun est celui de patrie, de biens immeuble, d’héritage. Le rune ODIL, dix-huitième de l’alphabet viking, ferme la chaîne dont le premier maillon était le rune FA (troupeaux, biens meubles) ». […] Mais il est aussi une réserve abondante et inépuisable (comparer Graal et chaudron), qui procure aux occupants de la maison un abri douillet et leur offre la sécurité. La (au féminin ici) Graal est la patrie. Maison et patrie constituent une retraite parce qu’elles protègent et abritent. Elles sont, au sens noble du terme, des vases et, lorsque l’amphore est pleine, des vases regorgeant de nourriture. Le Graal est donc une coupe ». Ce qui fait penser à la carte XX du tarot de Marseille « Le monde ».

_« Le rune ODIL se compose de deux runes SIG, à partir desquels on peut édifier un Graal […] deux vipères par exemple ».

_« On peut penser que le rituel de la messe chrétienne serait la sublimation ou la spiritualisation d’anciennes mœurs cannibales ».

_« Le paradis a un visage différent pour chacun d’entre nous ».

_« Le sein de Freyja est aussi brûlant qu’un volcan, la tête d’Odinn aussi gelée que la glace de la mer du Nord ».

D’autres éléments au sujet de la dernière partie de l’ouvrage :

_« Le meilleur exemple en est la migration […] des Goths de l’Est à l’Espagne ».

_« Il est donc impossible de proposer une initiation à la pratique des oraculaire » […] « Je vous invite donc à vous adresser aux runes en particulier ».

_« Il est possible que préexiste une faute (karma) ou une erreur d’aiguillage ou plus simplement une force supérieure ».

_« L’homme psychiquement équilibré (d’après l’opinion des psychologues, cet individu n’existe pas) porte en lui l’animal avec lequel il est régulièrement confronté ».

_« Ne renoncez pas ».

_« L’être humain doit maintenir en lui l’équilibre entre l’animal et l’ange […] Rejetez tout ce qui n’est pas éclatant, lumineux, transparent ».

_IS s’adressant à ODIL : « Qui es-tu et que veux-tu, Graal ? ».
ODIL lui répond « Je suis là et j’attends que tu me trouves ».
Cet ouvrage de Zoltàn Szabó a justement été dédié à une femme : Ingrid.L’amour est plus fort que tout…

Bilan :

Un bon livre pour commencer à communiquer avec les divinités que sont les runes.

C.X

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :